Home About HyMeX
Motivations
Science questions
Observation strategy
Modelling strategy
Target areas
Key documents
Organisation
International coordination
Working groups
Task teams
National contributions
Endorsements
Resources
Database
Data policy
Publications
Education and summer schools
Drifting balloons (BAMED)
SOP web page
Google maps data visualisation
Workshops Projects
ASICS-MED
MOBICLIMEX
MUSIC
IODA-MED
REMEMBER
FLOODSCALE
EXAEDRE
Offers Links Contacts
Science & Task teams
Science teams
Task teams
Implementation plan
Coordination
International Scientific Steering Committee (ISSC)
Executive Committee for Implementation and Science Coordination (EC-ISC)
Executive Committee - France (EC-Fr)
HyMeX France
HyMeX Italy
HyMeX Spain
Archive

Applications des mesures GPS (2D & 3D) de la vapeur d'eau à l'étude des précipitations intenses du sud-est de la France.


Champollion Cédric

Les Cévennes (Sud-est de la France) sont souvent le lieu de précipitations intenses entrainant des crues et des dégâts importants. Les conditions météorologiques synoptiques à l'origine de ces évènements sont aujourd'hui clairement identifiées. Pourtant les modèles numériques peinent encore à prédire avec précision le lieu et l'intensité des pluies. La méconnaissance des conditions initiales et notamment en vapeur d'eau à méso-échelle est une des hypothèses évoquées par la communauté scientifiques.
Le système GPS est capable aujourd'hui d'observer avec précision la variabilité de la vapeur d'eau à différentes échelles temporelles et spatiales. De plus le développement de méthodes évoluées comme la tomographie permet de restituer (avec quelques limitations) le champ 3D de vapeur d'eau. En s'appuyant sur la campagne GPS OHMCV_2003, les principes de la mesure de la vapeur d'eau par GPS et de la tomographie sont présentés. Les champs 2D et 3D de la vapeur d'eau sont présentés pour un cas de précipitations intenses : le 2-3 décembre 2003. Des champs 3D de vapeur d'eau issus de modélisation numérique, de tomographie GPS sur données synthétiques et sur données réelles sont notamment comparés.