Home About HyMeX
Motivations
Science questions
Observation strategy
Modelling strategy
Target areas
Key documents
Organisation
International coordination
Working groups
Task teams
National contributions
Endorsements
Resources
Database
Data policy
Publications
Education and summer schools
Drifting balloons (BAMED)
SOP web page
Google maps data visualisation
Workshops Projects
ASICS-MED
MOBICLIMEX
MUSIC
IODA-MED
REMEMBER
FLOODSCALE
EXAEDRE
Offers Links Contacts
Science & Task teams
Science teams
Task teams
Implementation plan
Coordination
International Scientific Steering Committee (ISSC)
Executive Committee for Implementation and Science Coordination (EC-ISC)
Executive Committee - France (EC-Fr)
HyMeX France
HyMeX Italy
HyMeX Spain
Archive

Comportement biogéochimique des contaminants chimiques en mer Méditerranée ouverte


Cossa Daniel

Le climat qui existe dans la mer semi-fermée que constitue la Méditerranée implique un bilan hydrique négatif. Il en résulte une circulation de type estuaire-inverse avec, à Gibraltar, une entrée des eaux atlantique en surface et une sortie d'eaux méditerranéennes en profondeur. La dynamique du système transfère en profondeur les apports de la couche de surface de source fluviatile et atmosphérique, incluant les contaminants chimiques à l'état de traces (TCC). De cette dynamique résulte un temps de résidence des eaux profondes d'environ 50 ans et de seulement 15 ans dans les eaux du bassin Algéro-Provencal. Il est donc possible de suivre dans ce bassin les effets des changements dans l'environnement (climat, apports, etc.), et, spécifiquement, la contamination chimique (nutriment, éléments traces, composés organiques, etc.) et la productivité planctonique. A l'échelle du bassin occidental, l'homogénéité des couches profondes méditerranéennes permet d'utiliser les concentrations de ces masses d'eau comme des marqueurs. Corollairement, les bilans de nutriments et de carbone dans les eaux profondes peuvent révéler certains aspects du fonctionnement de l'écosystème et de la séquestration du carbone utiles à la compréhension de la dynamique des contaminants chimiques.